LE METIER D’AUXILIAIRE DE PUERICULTURE

Métier. Missions. Qualités requises.
Textes de référence. Eléments importants à connaître sur ce métier.

TEXTE DE REFERENCE

• Arrêté du 16/01/2006 (J.O. du 1/02/2006)

DEFINITION DU METIER

L’auxiliaire de puériculture exerce son activité sous la responsabilité de l’infirmier dans le cadre du rôle qui relève de l’initiative de celui-ci, défini par les articles R.4311-3 à 4311- 5 du code de la santé publique relatifs aux actes professionnels et à l’exercice de la profession d’infirmière.

Dans les établissements et services d’accueil des enfants de moins de 6 ans, l’activité est encadrée par les articles R 2324-16 à R2324-47 du code de la santé publique.

Il, elle dispense dans le cadre du rôle propre de l’infirmier ou de la puéricultrice, en collaboration avec lui ou sous sa responsabilité des soins et réalise des activités d’éveil et d’éducation pour préserver et restaurer la continuité de la vie, le bien être et l’autonomie de l’enfant.

Son rôle s’inscrit dans une approche globale de l’enfant et prend en compte la dimension relationnelle des soins ainsi que la communication avec la famille dans le cadre du soutien à la parentalité.

L’auxiliaire de puériculture participe à l’accueil et à l’intégration sociale d’enfants en situation de handicap, atteints de maladies chroniques, ou en situation de risque d’exclusion.

LES QUALITES REQUISES :

Aimer les enfants ne suffit pas. Le travail de l’auxiliaire de puériculture demande un grand sens des responsabilités, de la rigueur et de la disponibilité. Le travail auprès de jeunes enfants exige patience, capacité d’initiative et grande vigilance pour veiller à ce qu’aucun accident ne survienne.